Les grosses erreurs sur la bière: n°3: La bière c’est pour les pauvres

Les grosses erreurs sur la bière: n°3: La bière c’est pour les pauvres

 


As-tu déjà entendu cette phrase, comme quoi la bière ou le fait d’en boire était vulgaire? Que c’est une boisson de pauvres? Si ce n’est pas le cas, tu as de la chance car c’est plutôt énervant quand ça arrive à tes oreilles. Si tu as déjà lu plusieurs de mes articles, tu as dû remarquer que je me positionne un peu en Chevalier Blanc de la Bière! 🏰🐎⚔️

 

Le-chevalier-blanc-dans-son-armure

 

Si tu lis cet article, tu es forcément francophone. Par contre, je ne sais pas si tu es Français. Si ce n’est pas le cas, il faut que tu comprennes que la culture française est intimement liée au vin. Des pans entiers de notre économie dépendent de sa production et de sa consommation.

Tout part de là et tu vas comprendre pourquoi certains considèrent la bière comme une boisson pour les pauvres, au sens propre. 😥

Je commencerai par la cause historique et après je reprendrai plusieurs expressions négatives que tu peux entendre ici ou là. Ça finit bien ne t’inquiètes pas! 😉

 

1) Tout commence à cause des romains

 

Jules-cesar-a-detruit-la-biere

 

Aha! Les voilà les vrais fautifs de l’histoire! Je te fais le topo: nous étions bien tranquilles en Gaule à faire nos petites vies. On se tapait sur la gueule pour des histoires de terres, de bétail ou de femmes. C’était la belle époque du chacun pour soi et des dieux pour qui voulait. A l'époque, notre boisson phare était la cervoise que nous fabriquions avec nos céréales. 🍻🍻🍻

Et là ni une ni deux, vla t’y pas qui arrive? Môssieu Jules César avec ses légions romaines! La suite de l’histoire, tu la connais: Gergovie c’est la classe et Alésia c’est la loose... Bref, nos chers gaulois se sont pris une bonne branlée et se sont donc fait annexer par César qui est ensuite retourné à Rome se faire auréoler de gloire. 👑

 

 

L’empire romain avait un mode de fonctionnement relativement simple: toutes ses provinces devaient être régies par la loi de Rome, ses us et coutumes, ainsi que sa religion. Nos chers romains étaient des inconditionnels de la grappe, à savoir le vin. Leur technique pour domestiquer leurs nouveaux vaincus consistait aussi à leur imposer leur culture.

C’est comme ça que des vignes ont commencé à fleurir en Gaule et les gens à boire du vin. Les bourgeois gaulois se sont donc mis à boire du vin et à délaisser la cervoise de leurs ancêtres. 🍇🍇🍇

 

les-vignes-francaises-ont-commence-avec-les-romains

 

Fort heureusement, la populasse a continué de brasser de la bière et d’en consommer. Elle était bien plus accessible financièrement et trop populaire pour disparaître. 😉

 

2) Conflit de statut social entre bière et vin

C’est en fait de cette époque qu’est née cette différence d’appréciation entre le vin et la cervoise qui est devenue la bière entre-temps. Cela subsiste depuis plus de 2000 ans, c’est quand même dingue, non?

Tu te vois aller faire un resto un peu chicos et commander une pinte? Non, bien sûr que non. Moi le premier d’ailleurs. Mon cas est un peu particulier car même si j’adore la bière, je n’aime pas en boire pendant un repas. Je suis également un grand fan de vin mais j’en consomme beaucoup moins souvent que de la bière. Un resto ou un dîner en amoureux est donc l’occasion parfaite. 😊

Restaurant-en-amoureux

 

C’est l’image même que la bière renvoie qui la place en dessous du vin. Imagines-tu un repas de chefs d’états avec de la Heineken sur la table? Un repas de famille avec un pack de Kro? Non, bien sûr que non. La bière fait trop cheap dans les grandes occasions. Le vin c’est plus glamour… 😱

Il existe une différence de prix qui peut être abyssale entre le vin et la bière, particulièrement avec les grands crus bourguignons ou bordelais. Le vin renvoie à un statut social différent de la bière. Néanmoins les choses sont en train de changer car il devient de plus en plus chic de boire de la bière.

A force de tailler un short tantôt au vin et tantôt à la bière, ça me rappelle que nous en vendons un, de short! Le voici pour les amateurs:

 Trop original, je vais voir ça!

 

3) Conflit générationnel entre le vin et la bière

J’espère que tu ne le prendras pas mal mais je vais prendre un exemple très concret pour illustrer ce titre. Un de mes amis s’est marié il y a quelques années et pour l’occasion ses beaux parents ont proposé de participer aux frais. Ils ont donc décidé de payer l’alcool. Poste non négligeable quand tu connais ce que coûte un mariage! 👩‍❤️‍👨 

 

Repas-de-mariage

 

Les parents sont partis du principe que les gens boiraient du vin et du champagne. 🍷 Les mariés ont souhaité qu’une tireuse à bière soit également présente lors du vin d’honneur et pendant la soirée. Le caviste a rassuré les parents en leur disant que tout ce qui ne serait pas bu (bouteilles de vin et fûts de bière) pourrait leur être retourné. Ok pour la tireuse du coup. 🍻

Devines ce qu’il s’est passé? Ils se sont retrouvés avec des cartons de vin encore non ouverts alors que plus d’une dizaine de fûts ont été sifflés! Les parents n’ont pas compris ce qu’il s’était passé et semblaient incrédules. Les mariés, eux, les avaient prévenu:  “Nos amis boivent du vin à table mais préfèrent la bière à l’apéro et en soirée”.

 

Tireuse-a-biere-pour-un-mariage

 

La morale de cette histoire vraie, c’est que les temps changent. Quand on regarde les chiffres, les Français boivent de moins en moins de vin, notamment les jeunes. Les mentalités évoluent mais ça demande du temps pour que l’assimilation se fasse.

 

4) La bière fait mauvais genre

Je me rappelle quand j’étais gamin, je me baladais en ville et je voyais des jeunes punks traîner avec leurs chiens. Ils se posaient sur les places de la ville et s’enquillaient des bières. Ma mère me disait “Tu vois ces jeunes-là? Ils se saoulent à longueur de journée en buvant leur bière.” J’avais donc intégré l’idée que bière = punks = alcoolos crados.

 

les-punks-boivent-de-la-biere

 

Bien évidemment tu te doutes que j’ai bien changé. Ce n’était que la vision d’un enfant qui voit des choses qu’il ne comprend pas. Il ne s’agissait que de jeunes qui se buvaient quelques bières en plein air avec un style vestimentaire et capillaire spécifique. Pas de jugement, chacun son style! 🎸💇

Autre anecdote: lorsque j’étais ado, je faisais un petit tour en ville avec 2 ou 3 potes, une canette de bière à la main. Le regard des gens que nous croisions était toujours le même. On pouvait lire dans leurs yeux le bon vieux “Ah ces jeunes!”. A part le fait qu’il faut théoriquement être majeur pour consommer de l’alcool, nous ne faisions pourtant rien de mal. 

Là encore, c’est l’image que nous renvoyons lorsqu’on boit une bière, vue par les biens pensants... 

 

5) La bière ça fait alcoolique

Je me rends compte au fil de l’écriture de cet article qu’en fait je raconte pas mal ma vie, non?! Pas grave car au moins ça sent le vécu! Et justement, en parlant de vécu, je voudrais raconter une autre anecdote. 😉

Pour info mes histoires d’enfant et d’ado se passaient dans une petite ville de province mais je suis installé à Paris depuis pas mal d’années déjà. 

Si tu es parisien, t’est-il déjà arrivé de boire une bière dans le métro? Bon ok, je vois déjà certains me dirent “Euh t’es au courant qu’il est interdit de boire de l’alcool dans le métro???”.

 

Boire-de-la-biere-dans-le-metro

 

C’est bon, je plaide coupable. Mais, pour ma décharge je dois préciser 2 choses:

  • cela ne m’est arrivé que quelques fois. C’était juste une anticipation de la “bière récompense” à la fin d’une journée de boulot.
  • en fait ce n’est pas interdit! Je le sais car j’ai vérifié. La consommation d’alcool est permise mais l’ivresse et le trouble à l’ordre public sont répréhensibles.

Je ne le fais plus depuis des lustres mais ce qui m’a bloqué aussi à l’époque, c’est toujours ce fameux regard des gens, plein de jugement de valeur en mode “Olala t’as vu celui-là! Il se boit une bière ici, et blablabla…”

Par contre, je ne peux pas ne pas mentionner les pauvres malheureux qu’on peut voir à l’ouverture des supérettes aller s’acheter leur canette de 8.6. Une biere comme un lundi quoi… 😔

 

 

Là, c’est sûr que l’effet rendu n’est pas top… Mais ce n’est pas la bière qui doit être incriminée, c’est plutôt leur addiction. L'alcoolisme  peut être synonyme de bière mais la bière ne doit pas être synonyme d'alcoolisme. 

 

6) La bière c’est vulgaire

Bon j’annonce que maintenant c’est trop tard. J’ai déjà cité trop d’anecdotes personnelles pour m’arrêter en si bon chemin! On continue donc avec la vie trépidante de Julien! 😅

J’ai vécu quelque temps en Angleterre, il y a une vingtaine d’années. Là-bas, la vision de la bière est totalement opposée à la nôtre. Aller au pub à 17h ne fait pas de vous un alcoolique. C’est socialement parlant tout à fait normal. J’ai pourtant été choqué lorsque je suis arrivé dans ce pays. 🍺🍺🍺

 

Pub-anglais-typique-pour-boire-de-la-biere

 

Tu peux toujours te poser la question de quand boire biere ou plutôt à partir de quelle heure mais je pense que la réponse est en chacun de nous, petit scarabée. 😊 

Tout étudiant français que j’étais, je n’étais pas habitué à boire des pintes. A l’époque, je connaissais ce format sous l'appellation de “sérieux” en France. Les frenchies consommaient plutôt des demis. Et là, je me rends compte que tout le monde dans ce pays se prend 50 cl de bière à chaque tournée!

Quelle n’a pas été non plus ma surprise lorsque j’ai vu des filles s’enfiler des pintes comme si c’était du sirop! En te lâchant des gros rots au passage, sinon ça perd de son charme bien sûr! C’était très étrange pour moi de voir des filles habillées à l’anglaise -traduction: décolleté pigeonnant et jupe ras la...enfin tu m’as compris!- se balader en bandes de 10 avec chacune une pinte à la main. 😨

 

Filles-boivent-biere-dans-bars

 

Je dois bien avouer que oui, au début, j’ai trouvé ça vulgaire. Alors que je n’avais que 20 ans! L’explication était pourtant toute simple: j’étais conditionné culturellement pour voir ça au mieux comme inhabituel. Une fille mignonne et bien habillée avec une grosse pinte à la main, ça faisait bizarre.

Les voyages forment la jeunesse comme on dit mais c’est aussi une ouverture à d’autres cultures, normes et habitudes. Pourtant, pour le coup, je n’avais eu qu’à traverser la manche! 

La bière n’est donc pas plus vulgaire qu’une autre boisson mais c’est plutôt l’interprétation de la société qui peut nous le faire croire. Alors restons les yeux bien ouverts et apprenons de nos erreurs, ok? 

 

6) Les jeunes se saoulent à la bière

Avant le passage à l’âge adulte, quand tu es jeune, tu as envie d’expérimenter beaucoup de choses. L’alcool en fait partie. C’est marrant comme boire une bière quand on est ado peut nous paraître banal en tant que Français alors que les américains attendent théoriquement 21 ans pour boire leur 1er verre! Je ne soulève pas le débat de quand consommer bière par contre.

 

Les-jeunes-boivent-de-la-biere

 

Dans n’importe quel film américain, les ados ne se sentent plus dès qu’il y en a un qui arrive à dégoter un pack de 4! Wahou, on va être des bonhommes et on va boire de la bière… Cela vient aussi du fait du grand laxisme qu’il y a toujours eu en France sur la vente d’alcool. Ça a changé d’ailleurs depuis quelques années car les magasins demandent des pièces d’identités maintenant.

Pour en revenir au fait que les jeunes se saoulent à la bière, ben oui c’est un fait. Je ne suis pas un professionnel de santé mais je suppose que c’est toujours moins mauvais que le binge drinking. Pour ceux qui ne le savent pas, il s’agit de boire le plus vite possible pour être bourré. Quoi de mieux que de l’alcool fort pour y arriver…

 

 

Dans les années 60, les jeunes se saoulaient au vin et maintenant ça peut être à la bière. Soit. Cela reste mon opinion mais je pense qu’avec la bière c’est...moins pire! De toute façon, il faut bien que jeunesse se fasse!

 

7) La bière devient tendance et qualitative

C’est un fait, la consommation de bière augmente régulièrement depuis plusieurs années. De plus en plus de consommateurs se tournent vers des bières plus haut de gamme que les marques internationales de supermarché. Les brasseries artisanales fleurissent comme des champignons partout sur notre territoire. 😍

 

Brassage-dans-une-brasserie-artisanale

 

Cela suit la tendance alimentaire de ces dernières années, le “consommer mieux”. Le bio a également fait son apparition dans le secteur de la bière. Le prix de la bière artisanale, la craft beer, est nettement plus élevé que ce que tu peux trouver en supermarché. C’est très variable mais le prix au litre peut se multiplier par 3 ou 4 facilement. 😫

Les tendances se font et se défont mais ce qui est sûr c'est que ce sweat à capuche prouve qu'on peut être fier d'aimer la bière et le montrer:

 

Pas mal du tout, allons voir ça!

 

Les gens sont donc prêts à mettre beaucoup plus cher dans de bonnes bières. Cela peut vite faire grimper l’addition si tu payes ton apéro avec des bières vendues à l’unité. Ça te reviendra plus cher qu’une bouteille de vin.

 

8) La bière devient un produit de luxe

 

Augmentation-du-prix-de-la-biere

 

C’est drôle comme les choses peuvent s’inverser, non? Il y a 20 ans, tu n’aurais jamais trouvé une bière chez un caviste. Maintenant des boutiques qui ne vendent que de la bière artisanale existent un peu partout. 

Les palais s’affinent et un mot comme zythologue (équivalent d’un oenologue pour la bière) commence à être connu. La bière la plus chère du monde est la Allsopp's Arctic Ale, la bière du pôle Nord. Elle a été brassée en 1852 pour satisfaire une expédition britannique dans l'Arctique de Sir Edward Belcher. Une seule bouteille serait arrivée jusqu’à nous sans avoir été ouverte. Elle a été vendue aux enchères 4 600 euros en 2015! 😱

Cet exemple est extrême mais vient illustrer le fait que la bière n’est plus forcément ce qu’elle était. Le fossé se creuse entre la bibine accessible vendue en packs et ces bières vendues à l’unité. La dégustation de bières est encore un phénomène récent mais prend de plus en plus d’ampleur. Il suffit de voir les recherches sur qu'est ce que biere ipa

 

Engouement-pour-bieres-artisanales

 

L’engouement pour ces bières plus qualitatives n’est plus à démontrer. Les consommateurs dépensent plus qu’avant dans leur bière.



La bière se démocratise et s'embourgeoise en même temps. Cela peut sembler un paradoxe mais c’est justement le fait que la bière prenne ses lettres de noblesse qui lui fait gagner un nouveau public. Notre cervoise gauloise a bien évolué et elle commence à faire tourner des têtes. 

Cet embourgeoisement me fait d'ailleurs penser à la célèbre phrase de l'auteur Shakesbeer, Two beer or not two beer, that is the question. Tu connais? 😆 Les grands esprits se rencontrent et nous avons donc décidé de l'écrire sur ce T-shirt:

Il est sympa, allons voir ça!

La bière traîne encore une image négative auprès d’une part de la population mais cela tend à s’atténuer avec cette montée en gamme. La diversité des goûts, des couleurs, textures et composants confère à la bière un statut à part. L’avenir de la bière s’annonce radieux et j’en suis personnellement ravi! 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés 😊

Tags